18 JANVIER 2005



Défense des consommateurs

La loi de programmation pour la cohésion, dite « loi Borloo », instaure le microcrédit personnel garanti, pour faciliter le financement de projets personnels nécessaires à l’insertion sociale des bénéficiaires. La même loi a par ailleurs cherché à promouvoir le dispositif global en prévoyant un mécanisme de garantie publique des prêts octroyés par les banques, les établissements de crédit et les réseaux associatifs nationaux partenaires, au travers d’un Fonds de cohésion sociale géré par la Caisse des dépôts et consignations.

L’UNAF soutient ce dispositif dès sa création. Les UDAF sont aujourd’hui des acteurs essentiels de sa diffusion, notamment par le biais du dispositif des « plateformes de microcrédit ».

You may also like

Leave a comment