1995-1999 Des principes défendus,
des partenariats renforcés


 

« L’UNAF, c’est (…) un partenariat incontournable avec les pouvoirs publics – vous venez encore d’en démontrer l’efficacité pour faire respecter l’universalité des prestations familiales… »

Jacques Chirac, Président de la République,
en 1998, à l’Assemblée Générale de l’UNAF
.

chirac

Dans le cadre de son plan de redressement des comptes sociaux, le Gouvernement Juppé propose de fiscaliser les allocations familiales, idée à laquelle l’UNAF s’oppose. Puis le Gouvernement Jospin décide leur mise sous condition de ressources, qui remet en cause leur universalité. L’UNAF organise la mobilisation contre cette mesure, tout en restant dans une position de dialogue avec les pouvoirs publics et en avançant des propositions alternatives.
Ce positionnement permettra à la fois un abandon de la mesure, une sortie de crise et une plus grande structuration des décisions en matière de politique familiale. Les Conférences annuelles sont réactivées et une Délégation Interministérielle à la Famille (DIF) est créée pour  promouvoir une vision transversale de la politique familiale.
Cette nouvelle organisation permet le développement, au profit des familles, de services de proximité innovants auxquels le réseau des UDAF apporte une forte contribution.

You may also like

Leave a comment