2 JUILLET 1949



Médias

Création de la Commission de surveillance et de contrôle des publications destinées à la jeunesse.

La commission compte 60 membres, dont un parent désigné par l’UNAF.

13 AVRIL 1950



Médias

L’UNAF obtient une représentation à la Commission de contrôle du cinéma, créée en 1946. Cette décision prise par décret entraîne un conflit avec les représentants des professionnels du cinéma.
En 1962, la loi précisera que la Commission n’a pas à juger de la qualité artistique des œuvres mais doit se prononcer sur le fait qu’un film porte atteinte ou non aux bonnes mœurs.
Aujourd’hui, la Commission de classification des œuvres cinématographiques (CCOC) préconise une classification d’avertissement, accompagnée ou non d’un message (tous publics, interdit aux – de 12 ans, – de 16 ans ou – de 18 ans).

Jusque dans les années 1980, l’unaf publiait ses recommandations cinéma à la fin de chaque Réalités Familiales.

6 JANVIER 1978



TIC et Médias

Création de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL). Le principe de la loi est que l’informatique doit être au service du citoyen et ne porter atteinte ni à l’identité humaine, ni aux droits de l’homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques.
La CNIL est encore renforcée en 2004 par la loi du 6 août, qui accroît ses pouvoirs.

2 SEPTEMBRE 1982



TIC et Médias

Les PTT présentent le Minitel, qui permet un accès à des services en ligne. Une expérimentation, réalisée en Ille-et-Vilaine, précède le lancement grand public du service.

Ce développement est accompagné par une instance de contrôle, dans laquelle siègent des représentants familiaux. L’UNAF verra son influence étendue en 1993 avec la création de deux nouvelles instances : la Commission Supérieure de la Télématique et la Commission de la Télématique Anonyme, qui veille au respect des règles déontologiques.

17 JANVIER 1989



TIC et Médias

Création du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), qui succède à la CNCL. Ses missions consistent à délivrer des autorisations de diffusion aux chaînes de télévision, aux radios et aux distributeurs de services, à veiller à la protection du jeune public (système de signalétique) et à contribuer aux actions en faveur de la cohésion sociale et à la lutte contre les discriminations.

Roger Burnel, alors président de l’UNAF, y siège jusqu’en 1993. L’UNAF contribue aux travaux menés par le CSA.